Dalloz-actu-etudiant.fr

Vive la fête du droit !

Pour la troisième édition de la fête du droit qui se tiendra du 19 au 23 mars 2018 partout en France, les éditions Dalloz sont partenaires de l’évènement et Dalloz Actu Étudiant a choisi d’interviewer Véronique Nicolas, professeur de droit privé à l’université de Nantes, coorganisatrice de la manifestation.

 

Qu’est-ce que la fête du droit ?

La fête du droit présente l’actualité juridique sur un ton tout à la fois sérieux mais aussi détendu, en termes simples et compréhensibles, non sans esprit caustique, clins d’œil et sympathiques surprises. 

Cette manifestation juridique ancrée la troisième semaine de mars permet – au plan universitaire – de rappeler que la matière est celle qui rassemble, en France, 16 % de la totalité des étudiants, soit la plus forte catégorie d’étudiants. Nul doute que nos universités sauront en tenir compte. 

La troisième fête du droit se prépare avec délectation. Pas seulement parce que, cette année, le thème est « droit et gastronomie » mais en raison des programmes alléchants proposés par les nombreuses facultés de droit qui, à nouveau cette année, souhaitent y intervenir de manière très active.

C’est donc l'occasion de mettre à l'honneur cette force française en matière culinaire et de souligner les magnifiques talents que l’on sait. Après Caroline Vigneaux que l’on ne présente plus, « Big Flo et Oli » réalise également une carrière éclair comme en témoigne encore – s’il était besoin – leur superbe récompense aux récentes Victoires de la musique. 

Quels sont les participants de la fête du droit ?

Le mouvement s'amplifie en seulement trois ans, ainsi qu’il avait été espéré. La conférence des doyens, sa présidente Sandrine Clavel et nous-mêmes voyons donc nos efforts en large part récompensés. 

De nombreuses facultés de droit viennent s’ajouter aux toutes premières. Sans prétendre à l’exhaustivité : Amiens, Angers, Bordeaux, Chambéry et Grenoble, Mayotte, Paris XIII, Poitiers, Strasbourg, Toulouse, Valenciennes, etc...sans compter les fidèles : Cergy, Dijon, Le Havre, Lyon, Metz, Nantes, Paris V, Paris XI (Sceaux) avec Saint-Quentin, Paris XIII, Toulon, Tours, etc…

Partout en France se tiendront des lieux de dégustations (Le Havre), d’échanges avec de grands chefs (Bordeaux, Lyon, etc…..) mais aussi des salons du livre gastronomique (Toulon, etc…), des concours de pâtisseries ou recettes (Le Havre), des concours d’éloquence ou discours autour du thème de la gastronomie (Angers, Grenoble, Metz, Paris XIII, Poitiers, Sceaux, des procès préparés à partir de denrées alimentaires, avec des galas associant des humoristes gastronomiques…  

Quel est l’objectif poursuivi par la fête du droit ?

Après l'humour et la musique, c’est une autre caractéristique de l’art de vivre à la française que les doyens de nombreuses facultés de droit ont souhaité décliner pour également démontrer – s’il était besoin - la variété des domaines dans lesquels le droit est présent. Loin d’être une matière poussiéreuse, obsolète, purement technique – du moins si le législateur y veille, il apparait tout au contraire au cœur des problématiques actuelles. Que l’on songe à la sécurité alimentaire, à la protection de la nature et de ses richesses ou encore à l’étendue du champ d’application du droit de la propriété artistique. Il s’agit de l’un des objectifs de la fête du droit d’attester certes de la modernité de la matière mais aussi de son dynamisme au travers de sa capacité créatrice. 

L’époque où l’on reprochait aux juristes de ne savoir que dire non est plus que révolue. Le droit est là pour aider à l’innovation, guider la création, faciliter la recherche, ce que le grand public mésestime sans doute en raison d’une trop forte discrétion sur ce plan pendant des décennies de ses acteurs eux-mêmes.

Le droit est une science et a droit aussi à faire savourer à tous sa fête…..

 

Lextenso étudiant : Lancement de la fête du droit

[Partenariat] J-5 avant le lancement de la Fête du droit !

La deuxième édition de la Fête du Droit se déroulera du 12 au 17 mars 2017, sous le parrainage de Jack Lang, ancien ministre de la culture et actuel président de l'institut du monde arabe. Cet événement d'envergure nationale, ayant pour objectif de fédérer les communautés de juristes et valoriser les initiatives étudiantes, aura pour thématique cette année : « la musique et le droit ».

Près de 20 facultés de droit organiseront des manifestations (concours de piano, de plaidoirie et d'éloquence, salon du livre, colloques...) à destination des étudiants, des professionnels et du grand public autour de ce thème.
Pour l'occasion, un concours de musique (Rap et Slam), basé sur le thème de la liberté d'expression a été mis en place. La règle est simple. « Le candidat devra réaliser et enregistrer une création de type rap ou slam, originale dans son instrumentation, son flow et ses paroles » avec une condition de fond : le texte de cette réalisation devra impérativement traiter de la liberté d’expression.

Les lauréats de chaque université participante seront conviés à Paris le 17 mars pour la grande finale qui se déroulera à l'université Paris V (Malakoff) en présence des rappeurs Bigflo et Oli.
Alors, chers étudiants, il est temps de faire parler votre créativité ! 

Retrouvez l’ensemble des manifestations sur le site officiel de la Fête du droit ou sur Twitter #fetedudroit.

 

 

Jean-Michel JUDE, enseignant et co-organisateur de la Fête du droit pour la Conférence des doyens, nous présente cet événement. « Le droit est une science qui a aussi le droit à sa fête » !

Copyright © 2018 Fête du Droit - Tous droits réservés
Un site internet e-consultech Agence web de communication à Montpellier